www.faune-charente.org
 Visiteur Anonyme  [CORE_TEXT_TAKE_PART]
VisionatureVisionature
http://www.charente-nature.org
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 2022
       - 
Azuré du serpolet 2022
       - 
Empuse pennée 2022
       - 
Cigale rouge 2022
       - 
Fadet des laîches 2022
       - 
Hirondelle rustique 2022
       - 
Busard Saint-Martin 2022
       - 
Oedicnème criard 2022
       - 
Cigogne blanche 2022
       - 
Rainette verte 2022
       - 
Rainette méridionale 2022
       - 
Grillon bordelais 2022
       - 
Outarde canepetière 2022
       - 
Cigale grise 2022
       - 
Fauvette pitchou 2022
       - 
Grosbec casse-noyaux 2022
       - 
Milan royal 2022
       - 
Tarier des prés 2022
       - 
Noctule commune 2022
       - 
Noctule de Leisler 2022
       - 
Loutre d'Europe 2022
       - 
Renard roux 2022
       - 
Couleuvre d'Esculape 2022
       - 
Vipère aspic 2022
       - 
Aeschne bleue 2022
       - 
Sympétrum méridional 2022
       - 
Spectre paisible 2022
       - 
Azuré de Lang (A. de la luzerne) 2022
       - 
Souci 2022
       - 
Ecrevisse rouge de Louisiane 2022
       - 
Grande Mulette 2022
       - 
Fouine 2022
       - 
Corbeau freux 2022
       - 
Corneille noire 2022
       - 
Étourneau sansonnet 2022
       - 
Pie bavarde 2022
       - 
Grue cendrée 2022
       - 
Crapaud commun ou épineux 14-15
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
les FAQs
  Statistiques d'utilisation
Atlas faunistiques
 - 
Atlas Avifaune
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation du Faune-Charente
 - 
Code de déontologie
Mammifères
 - 
Chauves-souris
 - 
Micromammifères
Amphibiens - Reptiles
 - 
Amphibiens - identification
 - 
Atlas Hérpéto Poitou-Chatrentes
 - 
Reptiles - identification
Insectes
 - 
Les nouvelles espèces d'orthoptères découvertes en 2014 en Charente
 - 
Répartition des nouvelles espèces d'orthoptères. Années 2013 à 2015.
 - 
Orthoptères - présentation
 - 
Les Cigales de Charente
 - 
Orthoptères - identification
 - 
Papillons de jour
Oiseaux
 - 
Oiseaux - identification
 - 
Rapports du CHD
Faune et routes
 - 
Faune et routes
 - 
Un programme régional
 - 
Fiches d'identification
Mulettes
 - 
Charente Nature se lance dans la recherche des mulettes !
Les liens

Charente Nature se lance dans la recherche des mulettes !

Charente Nature se lance dans la recherche des mulettes !

 

Les mulettes, qu’est-ce que c’est ?

Les mulettes sont des bivalves (deux valves) qui vivent dans les cours d’eau, les étangs ou les lacs. Appelées plus communément naïades, elles présentent une coquille ovale ou allongée, lisse ou plissée. Les valves s’articulent entre elles par une charnière pouvant, selon la famille et le genre, présenter une dent spécifique à l’espèce. Elles filtrent l’eau grâce à leurs branchies pour capter le phytoplancton dont elles se nourrissent.

Généralement sédentaires, les mulettes ont adopté une stratégie efficace pour favoriser leur dispersion. Ainsi, les larves se fixent sur les branchies de certaines espèces de poissons pour migrer dans les cours d’eau comme le Vairon, le Chevaine, le Rotengle, la Perche et l’Épinochette. Ces larves, appelées glochidies, se détachent des branchies après quelques semaines et tombent pour s’enfouir dans le substrat. Les jeunes mulettes s’y développent et deviennent sexuellement matures après plusieurs années, de 12 à 20 ans selon les individus. Leur longévité est estimée à quelques années pour les Anodontes à plusieurs décennies pour d’autres. La Grande Mulette peut vivre par exemple jusqu’à 100 ans !

Les mulettes sont considérées aujourd’hui comme des indicateurs de la qualité des cours d’eau. 

 

Combien d’espèces sont connues ?

En France, 11 espèces sont actuellement connues et 8 sont présentes en Charente. Le groupe des naïades rassemble deux familles : les Unionidés et les Margaritiféridés.

La famille des Margaritiferidés est la plus impactée par la modification des cours d’eau. Deux espèces sont connues et sont protégées en France car elles sont menacées d’extinction. La Mulette perlière (Margaritifera margaritifera) et la Grande Mulette (Margaritifera auricularia ou Pseudunio auricularius).

 

Grande Mulette (Margaritifera auricularia)© Mathieu Charneau



La famille des Unionidés regroupe plusieurs genres dont le genre Potomida, Unio et Anodonta connus en Charente. Les deux premiers genres se différencient du troisième par la présence d’une dent sur la charnière des valves. 

Ainsi, en Charente, les espèces présentes sont la Mulette des rivières (Potomida littoralis), la Mulette épaisse (Unio crassus) qui est une espèce protégée, la Mulette des peintres (Unio pictorum) et la Mulette méridionale (Unio mancus). Elles sont accompagnées de l’Anodonte des rivières (Anodonta anatina) et de l’Anodonte des étangs (Anodonta cygnea) ainsi que l’Anodonte comprimée (Anodonta compressa) qui est une espèce potentielle en Charente mais inconnu jusqu’alors. 

Anodonte des rivières (Anodonta anatina) © Mathieu Charneau


Il est aussi possible d’observer la Corbicule asiatique (Corbicula fluminea) qui une espèce exotique introduite. Parfois très abondante dans ses stations, il vous suffit de ne prélever que quelques coquilles pour informer de sa présence dans votre site de prospection.